Lever Coucher Phototèque Rechercher
08:12
16:46

Défense de la biodiversité

Engagée en faveur de la préservation des milieux naturels et de la sauvegarde de la biodiversité, la Fédération des Chasseurs de Haute-Savoie agit en partenariat avec RTE, Réseau de Transport d’Electricité, pour aménager, recréer et réhabiliter des milieux favorables à la faune sauvage, sur les parcelles situées sous les lignes électriques.

 

St-Jean-de-Tholome, Montagny-les-lanches, Valleiry, Eloise… Ce sont aujourd’hui quatre ACCA du département  qui ont signé une convention avec RTE, dans le cadre d’un partenariat national entre RTE et la fédération des chasseurs.

Financés par RTE, réalisés sous la supervision et sur les conseils de la Fédération Départementale, les travaux consistent à débroussailler et dessoucher les parcelles, avant d’implanter un couvert végétal propice au maintien et développement de la faune sauvage, mais aussi des oiseaux, abeilles et autres insectes.

Une démarche exemplaire qui favorise une gestion durable et raisonnée des terrains situés sous les lignes électriques.

 

En savoir plus

>> article Actu. RTE, Fédération des Chasseurs et ACCA de VALLEIRY collaborent au service de la biodiversité

>> article Actu. Une chance pour la biodiversité



LA BIODIVERSITE SUR TOUTES LES LIGNES

En avril 2017, Bernard TORRIN, Directeur de l’Environnement et du développement durable de SNCF Réseau et Willy SCHRAEN, Président de la Fédération Nationale des Chasseurs ont signé une convention partenariale visant à préserver la biodiversité et à améliorer la gestion de la faune sauvage à proximité des emprises ferroviaires.

Cette convention encourage une gestion raisonnée des terrains fonciers ferroviaires en faveur de la biodiversité.

Par exemple, SNCF réseau pourra proposer des terrains délaissés, ou lignes déclassées pour aménager, recréer et protéger des habitats propices à la faune sauvage et à la biodiversité.

En parallèle, les Fédérations de Chasseurs pourront aider à la surveillance externe des emprises ferroviaires et amener leur appui scientifique dans la gestion des espèces qui causent des dommages aux infrastructures.