Lever Coucher Phototèque Rechercher
08:12
16:46
visuel

Les gardes-chasses de la vallée, gardiens d’une biodiversité «exceptionnelle»

16/11/2018
CHAMONIX
DL

La biodiversité dans la vallée de Chamonix est « exceptionnelle ». Fabien Gojon l’observe et la protège tout au long de l’année. Recensement des populations au printemps, surveillances de la divagation des chiens, déclaration du gibier, application des règlements de chasse, répréhension du braconnage font partie de ses attributions de garde-chasse particulier de la commune de Chamonix.

Cependant, durant l’hiver, toute incursion sur le territoire d’un tétras-lyre ou d’un lagopède peut lui être fatale. « Il faut éviter les zones d’hivernage lorsque l’on pratique le ski hors pistes ou les raquettes », demande Fabien Gojon.

Avec le soutien de la compagnie du Mont-Blanc, en lien avec la fédération départementale des chasseurs, des dispositions sont donc prises pour permettre à la faune locale de se développer. Et surtout d’échapper à la surfréquentation de la vallée.

Des zones d’hivernage sont ainsi ménagées, comme entre Lognan et la Pendant, ou, nouvellement cette année, sur le secteur du Montenvers. Ces mises en défens des habitats permettent aux animaux d’avoir un petit havre de paix… pour peu que les pratiquants de la montagne les respectent.

Toujours en lien avec la Compagnie du Mont-Blanc, « une campagne de fauchage a également été entreprise pour rouvrir des alpages en coupant les rhododendrons et autre végétation afin que les coqs trouvent des places de champs au printemps », commente le garde-chasse.

Par A.D. | Publié le 09/11/2018 

Retour