Lever Coucher Phototèque Rechercher
09:00
17:48
visuel

Chasse à Monnetier-Mornex...

28/09/2021
Refuge LPO, rectificatifs et compléments !
La mise en place d’un refuge LPO à Monnetier-Mornex défraye la chronique depuis plusieurs jours. Les interprétations et les rumeurs vont bon train. La fédération des chasseurs tient à préciser son engagement et l’objectivité des faits !
 
Monnetier-Mornex est une commune proche de l’agglomération genevoise. Au cours des dernières décennies, la chasse a dû s’adapter à un fort développement urbain. Elle est devenue, pour les chasseurs notamment, un exemple de gestion durable des territoires et du partage de la nature. Cette année, la commune et la ligue pour la protection des oiseaux de la Haute-Savoie ont souhaité mettre en place un refuge LPO. Acteurs du territoire, l’association communale de chasse agréée assistée par la fédération des chasseurs de la Haute-Savoie a tenu à veiller à la conciliation de cette volonté communale avec la pratique cynégétique et son cadre réglementaire.La fédération des chasseurs de la Haute-Savoie tient à rétablir l'impartialité des faits et du travail partenarial engagé. Elle veut rappeler son engagement à défendre la chasse durable. À Monnetier-Mornex, comme sur l’ensemble du territoire de la Haute-Savoie, la chasse continue de se pratiquer, dans le respect de la réglementation préfectorale. Conformément au souhait de la municipalité, la fédération des chasseurs et l’ACCA ont accepté de déplacer le périmètre de la réserve de chasse et de faune sauvage en place depuis 1968, seul endroit où la chasse reste proscrite. Des actions de régulation restent néanmoins possibles, en cas de déséquilibre agro-sylvo-cynégétiques avérés, comme le prévoit le schéma départemental de gestion cynégétique.
 
Dans les prochains mois, pour accentuer la quiétude de cet espace en réserve de chasse, la fédération des chasseurs, l’ACCA et la commune se sont engagées à poser des panneaux pour le délimiter mais également pour sensibiliser le grand public aux bons gestes, ceux de la conciliation entre les activités humaines et la préservation de la biodiverisité et des territoires ruraux.
Retour