Lever Coucher Phototèque Rechercher L'AG
en live
05:29
19:53
visuel

Piéger les animaux « nuisibles » : un acte de service public

04/06/2018
Depuis la réduction drastique de la liste des espèces classées « nuisibles »,  les plaintes n’arrêtent pas de parvenir à la Fédération. Parmi les principales espèces mises en cause, la fouine talonne le renard. Les plaignants :
11

 principalement des particuliers, excédés par le bruit, les odeurs, les dégradations et dégâts divers, qui écrivent à la Fédération en désespoir de cause. C’est le cas plus particulier d’un habitant du Grand Annecy, que nous avons relevé au cours des semaines passées.

Personne à mobilité réduite, cet habitant a lancé en octobre 2017 un appel à assistance à Mme Annabelle ANDRE, Conseillère Régionale, pour des nuisances sonores et des dégradations de la toiture de sa résidence, engendrées par un animal nocturne. Par sa bonne connaissance du tissu cynégétique départemental, Mme ANDRE a mis en relation rapidement ce particulier avec l’Association Départementale des Piégeurs de Haute Savoie. Georges MARCOS, efficace piégeur de St Martin Bellevue, s’est alors rendu bénévolement dans le lotissement concerné pour constater la présence d’une fouine ou d’une martre par les laissées (crottes) posées en tas sur la laine de verre des combles.

Après avoir inspecté les points d’accès principaux à la charpente et constaté l’impossibilité d’intervenir en intérieur, il a mis en place un piège sur l’accès à la toiture, mais avec un système sécurisé compte tenu de la présence de chats domestiques. Placé de manière à rester facilement contrôlable par le propriétaire malgré ses difficultés de déplacement, le piège est resté en place tout l’hiver. Les nuisances se poursuivaient, plus espacées, mais le fautif restait imprenable.

Finalement, au mois de mars dernier, Georges a reçu un appel du propriétaire lui demandant de venir retirer le piège occupé par le visiteur nocturne. Une fouine avait fini par succomber à l’appât, mettant fin à un calvaire de plusieurs mois.

Nous avons pu noter la grande satisfaction de cet habitant ravi à double raison : pour la réponse immédiate et bénévole apportée à sa plainte par les chasseurs, et pour le résultat efficace obtenu, même après une longue attente.

Retour