Lever Coucher Phototèque Rechercher
08:15
17:15
visuel

Life Gyp'Help : entre gypaète et tetras lyre

19/11/2015
La protection des grands rapaces contre les risques d'empoisonnement au plomb
Screenshot_2018-09-13 Life Gyp'Help entre gypaète et tétras lyre

Life Gyp'Help : entre gypaète et tétras lyre

 

La Fédération Départementale des Chasseurs s’implique dans le projet Européen « Life Gyp’Help » consacré au gypaète barbu. Piloté par Asters, ce projet a pour objectif de limiter les causes de mortalité anthropique de l’espèce. Parmi les actions, la visualisation des câbles dangereux pour tous les oiseaux de montagne répond complètement aux orientations que la Fédération s’est fixée dans son Schéma Départemental de Gestion Cynégétique, pour améliorer la qualité de vie de la faune sauvage.

Cependant, un autre volet concerne l'empoisonnement des grands rapaces, et parmi les causes figure en bonne place l'impact du plomb de chasse.

Gypaète et plomb de chasse : des risques d'empoisonnement ?

Les grands rapaces ingèrent par erreur du plomb en consommant des carcasses ou viscères de grand gibier : une fois digéré par les sucs gastriques très puissants dont disposent les oiseaux nécrophages, il provoque des troubles neurologiques (saturnisme) qui peuvent conduire l'oiseau à la mort. Lors d'un Symposium sur le saturnisme du gypaète organisé les 28 et 29 septembre dernier à Annecy, la Fédération a présenté la situation du département de Haute Savoie, qui montre de nombreuses pollutions chroniques, apportées par l'activité industrielle notamment, et renforcées par la conformation des vallées et la météo (neige). En effet, si les chasseurs utilisent du plomb pour leur activité, ce ne sont pas les seuls, et le symposium était l'occasion de présenter une vision objective de la situation.

En conclusion, le plomb de nos munitions peut constituer un problème, mais qui n'est pas démontré sur les gypaètes ou autres rapaces de notre département : en effet ; leurs populations se portent bien, et évoluent positivement. La Fédération souhaite cependant accompagner la démarche engagée sur la durée du projet Life (2019), par des compléments apportés aux actions déjà prévues dans son Schéma Départemental de Gestion Cynégétique.

Une brochure a été éditée pour présenter le projet Life au grand public, que la Fédération a fait suivre aux 129 sociétés de chasse concernées par le gypaète. Vous pouvez utilement la consulter en cliquant sur le lien ci-après.

Retour