Lever Coucher Phototèque Rechercher
05:59
21:22
visuel

Les agriculteurs pourront tirer le loup...

25/06/2020
Formation loup au siège fédéral

Le loup poursuit sa progression en France et en Haute-Savoie. Depuis plusieurs semaines, les attaques sur les troupeaux domestiques et sur la faune sauvage se multiplient. En milieu rural, la pression monte !

 

Jeudi 25 juin, 25 exploitants agricoles du département ont répondu à la sollicitation conjointe de la fédération départementale des chasseurs et des services de la DDT pour suivre une formation « loup » dans les locaux de l’institution cynégétique. Tous titulaires d’un permis de chasser et désireux de pouvoir défendre leurs troupeaux en cas d’attaque par le prédateur, cet après-midi studieux permet aux éleveurs d’améliorer leurs connaissances sur le loup mais aussi de connaitre les consignes et les techniques à mettre en œuvre pour limiter l’impact du prédateur.

 

C’est Benoît Guyonnaud, chef de brigade du service départemental de l’Office Français de la Biodiversité (OFB) qui dispense cette formation. Elle permet aux agriculteurs-chasseurs d’obtenir une attestation préfectorale nominative. En cas d’attaque de loup sur les troupeaux domestiques, ils pourront désormais participer aux tirs d’effarouchement et aux tirs de défense et ainsi prendre une part active dans la défense de leur propre troupeau ou de ceux dde leurs voisins.

Pour André Mugnier, président de la fédération des chasseurs, ces formations sont importantes. Il rappelle que depuis de nombreuses années la fédération des chasseurs propose aux éleveurs du département une formation du permis de chasser spécifique et gratuite.  Concernant cette formation loup, André Mugnier s’est également investi en faveur de son développement. L’objectif vise à permettre à un maximum de chasseurs de pouvoir soutenir les agriculteurs et contribuer efficacement à la mise en œuvre du plan loup au niveau local.

 

À ce jour, 350 chasseurs ont été formés et d’autres formations pourront être réalisées en fonction de l’évolution de la situation.

Retour