Lever Coucher Phototèque Rechercher
06:48
20:28
visuel

Consultation publique prélèvements de loups

06/06/2019
Un projet d’arrêté ministériel sur le loup est en cours de préparation.
wolf-635063_1920 (2)

Dans le cadre de ma présidence à la commission grands-prédateurs de la Fédération Nationale des Chasseurs, nous allons prochainement déposer auprès du ministère une liste d'actions pour faire changer les choses afin qu’un véritable plan de régulation du loup soit mis en place. Le loup n’est plus en danger en France et il est devenu indispensable de le réguler. Néanmoins en attendant, il est important de soutenir à minima ce projet qui fait l’objet d’une attaque très forte des défenseurs du loup (FERUS, ASPAS, LPO, ONE VOICE, CAP LOUP…). Les chasseurs doivent donc se mobiliser pour que cet arrêté soit validé en indiquant AVIS FAVORABLE en répondant à l'enquête publique.

Vous trouverez ci-dessous le message du Président de la fédération nationale des chasseurs Willy SCHRAEN avec qui nous avons décidé de lancer cette campagne de mobilisation pour que la voix des acteurs de terrain soit entendu, ainsi que le lien pour accéder à la consultation 

http://www.consultations-publiques

Merci par avance pour votre contribution et n’hésitez pas à relayer cette information.

Le Président, André Mugnier

 

-----------------------------------------------------

Madame, la Présidente, Monsieur le Président ,
La consultation sur le projet d’arrêté  « portant expérimentation de diverses dispositions en matière de dérogations aux interdictions de destruction pouvant être accordées par les préfets concernant le loup » est ouverte jusqu’au 19 juin sur le site Internet du Ministère de la Transition écologique et solidaire.
Il vous suffit de cliquer sur le lien ci-après pour y accéder :
http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/
Ce projet va dans le bon sens et c’est pour cela que nous vous demandons de soutenir ce texte même s’il reste insuffisant
Il prévoit en effet d’augmenter de 10 à 17% minimum le nombre de loups à prélever sur un effectif national officiellement déclaré de 500 loups qui  est probablement très en deçà de la réalité.
Ce n’est donc pas avec un quota annuel de 85 ou même 95  prélèvements qui permettra de tenir l’objectif de contenir la population à 500 loups en France.  Ce quota devrait être porté à au moins 125 loups, soit 25% de l’effectif minimum retenu par le ministère.
Les positions des fédérations des chasseurs  présentes au Groupe national loup ne sont pas suffisamment entendues sur ce dossier.
La différence de traitement proposée dans la mise en œuvre des mesures de protection et des tirs de défense simple et renforcé selon les zones est une véritable usine à gaz qui s’annonce très complexe à faire fonctionner et qui ne répond pas à la nécessité de protéger efficacement les bergers et leurs troupeaux uniformément.
Pourquoi mettre des mesures ultra-restrictives selon les zones où les périodes, alors que la population de loup est maintenant viable en France ? Il est donc nécessaire maintenant de renforcer l’appel aux chasseurs
Nous vous demandons de bien vouloir participer massivement à cette consultation en donnant malgré tout un avis favorable au projet car celui-ci rencontre déjà une opposition d’envergure de la part des opposants à toute forme de prélèvement de loups.
Votre avis et ceux de vos adhérents pourront utilement être complétés de remarques inspirées des points évoqués précédemment afin de faire remonter au ministère que le soutien du monde de la chasse reste assorti de recommandations pour aller plus loin,  avec davantage de bon sens et moins de technocratie.
Notre contribution à ce débat public sur le loup mérite d’être aussi visible que celle des associations favorables à une protection intégrale des loups aux frais des contribuables.
 
Le Président Willy SCHRAEN
Retour