Lever Coucher Phototèque Rechercher
09:00
17:48
visuel

100 hectares d'alpage réhabilités par les chasseurs et la région AURA

06/11/2018
Mise en œuvre d'opérations de réhabilitation d'habitats de reproduction du petit coq de bruyère

Dans le cadre d’une Convention Pluriannuelle d’Objectifs, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a fait le choix fort de soutenir les chasseurs en tant qu'acteurs dynamiques des territoires. Plusieurs actions, aussi novatrices qu'essentielles pour la conservation de la nature et la fonctionnalité des écosystèmes, ont donné corps à ce partenariat majeur en Haute-Savoie.

 

Le tétras-lyre est une espèce emblématique des Alpes du nord. Cette espèce est inféodée aux habitats pastoraux, au dessus de la limite forestière. Pour installer son nid et élever ses poussins, la poule de tétras-lyre recherche des habitats en mosaïque composés de landes à myrtilles, de pelouses pâturées, de rhododendrons, de bouquets d’aulnes verts (arcosses) et de quelques arbres isolés. Malheureusement, en montagne, la déprise agricole banalise ces espaces d'altitude qui se referment par manque d’entretien… et la forêt gagne du terrain. Le tétras-lyre et la petite faune en général en font les frais !

 

Très attachés à la sauvegarde du patrimoine naturel, les chasseurs et la collectivité régionale ont accordé une part importante de leur programme d'actions à la mise en œuvre d'opérations de réhabilitation d'habitats de reproduction du petit coq de bruyère. Elle consiste à recréer mécaniquement cet habitat en mosaïque si particuliere.

 

Du fait de l'altitude et de l'éloignement de certaines secteurs, la mise en œuvre de ces démarches de génie écologique est parfois complexe. Cependant, la Fédération Départementale des Chasseurs, les sociétés de chasse locales et la Région Auvergne-Rhône-Alpes ont su relever ce défit sur des alpages aussi prestigieux que celui du Pleyney à Morzine, de Lens à Saint-Jean-d'Aulps, des Grands-Montets à Chamonix ou du Jovet aux Contamines-Montjoie.

 

Finalement, pas moins de 10 communes haut-savoyardes ont été concernées par cette action ambitieuse qui contribue aussi à l'amélioration de la qualité paysagère de la montagne. Près de 100 hectares de zones de reproduction pour le tétras lyre ont ainsi pu être réhabilités pour un coût total de plus de 160.000 €. Aux côtés d'autres partenaires (Conseil Départemental, communes, domaines skiables, ONF, Fédération des chasseurs et sociétés de chasse), la région Auvergne-Rhône-Alpes a apporté 63 210 €, soit 40 % du financement.

 

Par cet engagement significatif aux cotés des chasseurs, la Région a montré son attachement aux démarches locales, concertées et partenariales qui contribuent à la sauvegarde du patrimoine naturel et au développement durable des territoires alpestres. 

 

G. Coursat, le 6 novembre à Villy-le-Pelloux

  

Retour