Vous êtes ici >> Accueil > Actualités

Actualités

*
02-05-2018

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2018 : Les ACCA ont cinquante ans !

L'assemblée générale ordinaire 2018 de la fédération départementale des chasseurs de la Haute-Savoie s'est tenue le 21 avril dernier au palais des sports de Morzine.

 

1968 - 2018, les Associations Communales de Chasse agréées fêtent cette année leurs 50 ans. Les ACCA sont un précurseur dans les grandes orientations de la protection de la nature dont la première grande Loi n'arrivera qu'en 1976 ; soit huit années plus tard. En Haute-Savoie, au delà de l'organisation de la chasse, les ACCA ont su s'adapter aux spécificités des terroirs et aux évolutions environnementales et sociétales des territoires. Après cinquante années d'existence, elles n'ont rien perdu de leur acuité et restent des outils modernes et essentiels à la préservation et à la gestion durable de la nature. Pour honorer tout ce chemin parcouru pendant un demi siècle mais aussi pour imaginer l'avenir des ACCA au service de la chasse, des chasseurs et de la nature haut-savoyarde, la fédération départementale des chasseurs a souhaiter célébrer ce cinquantenaire lors de son assemblée générale.

Trois tables rondes et l'interview (au travers de petits films) de chasseurs ont permis de se rappeler l'histoire des ACCA, d'appréhender les nombreuses évolutions sociétales, cynégétiques et environnementales pour envisager l'avenir. Les témoignages apportés et les échanges ont été riches et ont montré combien le monde de la chasse s'est ouvert et comment les ACCA ont toujours été aux avants postes de la gestion durable des territoires de la Haute-Savoie. Finalement, cinq points sont apparus essentiels pour demain :   

 

1) La défense des territoires naturels.

Elle sera la garante de la pérennité de l'exercice cynégétique. Sans territoires, pas de faune et sans faune, pas de chasse. Les chasseurs ont un rôle incontournable à tenir à l'échelon communal mais aussi intercommunal et départemental pour interpeler les décideurs, pour contribuer à un aménagement durable du département et à la préservation de la biodiversité. Ils doivent absolument faire valoir leurs connaissances, leur expérience et leur compétence dans ce domaine.

 

2) La préservation de la ruralité.

Face aux évolutions sociales actuelles et au fait que nous soyons de plus en plus citadins, le peu de vie rurale qui nous reste est en danger. Les associations communales de chasse agréées et leurs membres chasseurs constituent, dans chaque commune, des structures et des hommes essentiels pour maintenir une animation locale, préserver et dynamiser nos usages ruraux. Les chasseurs doivent se rappeler à leur Maire et être des moteurs exemplaires dans ce domaine.

 

3) Le regroupement des territoires.

Face à l'urbanisation, au développement démographique, à la pression énorme qui pèse sur les territoires naturels, face aux réorganisations administratives en cours et aux fusions des communes, les chasseurs doivent anticiper l'avenir. La fusion des territoires de chasse est une solution pour maintenir des territoires de chasse attractifs et adaptés.

 

4)      L'accueil et les modes de chasse.

La pratique de la chasse évolue. Les chasseurs devront impérativement revoir les modes d'accueil dans les ACCA et s'adapter aux nouvelles attentes. Il en va de l'avenir de la chasse mais également de la capacité des chasseurs à réaliser leurs ambitieux plans de chasse.

 

5)      Le Partage de la nature. La multi fréquentation des milieux naturels est une réalité. Demain, au niveau local, des collaborations devront se tisser davantage encore pour que les acteurs d'un même territoire apprennent à se côtoyer et fassent du "vivre ensemble" une véritable force.

 

 

< Retour